la fin de mes travaux, j'ai fait le portrait d'une dame de mon village, qui vient de nous quitter. Contrairement aux apparences , c''était une dame très sympa , gentille et généreuse. Dans sa cuisine , il faisait une chaleur d'enfer, été comme hiver , le fourneau rougeoyait allègrement, tout en mijotant la soupe du jour. En été , elle passait beaucoup de temps , assise devant sa maison , à tricoter au soleil. Quand on prenait en voiture la route du lac, en passant devant chez elle, on lui faisait signe , elle nous reconnaissait jamais, et faisait exactement cette tête-là : ça m'a toujours fait rigoler. Maintenant , le banc est vide, la maison est à vendre, il n'y a plus de linge qui sèche au soleil.... Oui, je sais , c'est la vie , et tout ça....N'empêche, elle va nous manquer, la Paulette....

100_3388Pastel sec sur pastelmat

35 x 50 cm